Hormones stress


J`étais Stressée

Les hormones stress sont parfaitement connues des scientifiques. Quelles sont donc ces hormones stress, et quelle est leur action sur l’organisme ?


 

Les hormones stress sont au nombre de cinq. On compte ainsi l’ACTH, le cortisol, l’adrénaline, l’ocytocine, et la vasopressine. Chacune de ces hormones a une action bien précise sur l’organisme et influe sur le comportement de l’individu soumis au stress. A petites doses et de manière ponctuelle, ces hormones stress peuvent avoir un effet bénéfique dans la mesure où elles permettent de répondre à une situation d’urgence.

 

Le fonctionnement des hormones stress est extrêmement complexe. Si les 5 plus importantes ont été citées précédemment, d’autres hormones jouent un rôle en cas de stress, soit en augmentant, soit, au contraire, en étant inhibées. On peut toutefois schématiser l’action du stress sur les hormones. Sous l’action d’un « stresseur », l’hypophyse, qui se situe dans la région moyenne du cerveau, sécrète l’ACTH, la vasopressine et l’ocytocine. Les glandes surrénales libèrent quant à elles les hormones stress cortisol et adrénaline.

 

Lorsque la situation de stress se prolonge dans le temps, les hormones stress commencent à avoir une action néfaste sur l’organisme. Parmi les effets les plus marquants, on peut toutefois citer l’hypertension et des maladies des coronaires, le diabète, l’obésité, la perte musculaire, l’ostéoporose, un affaiblissement général du système immunitaire, une plus grande propension au cancer, et, globalement, une plus grande sensibilité aux gènes pathogènes. Enfin, les hormones stress peuvent provoquer sur le long terme une atrophie cérébrale par atrophie de l’hippocampe, réversible dans un premier temps puis, si elle n’est pas traitée à temps, définitive.